il est temps de passer aux rollers électriques

L’ère des gyroroues, des trottinettes, des skates et des gyropodes est révolue. Désormais, ce sont les rollers électriques qui sont à la mode ! Ils se nomment Drift W1 par exemple et sont commercialisés sous la marque emblématique Segway, désormais intégrée dans l’entreprise Ninebot.

2017 aura été l’année de l’hoverboard, 2018 sera-t-elle celle des hovershoes ? En tout cas, ces chaussures roulantes hybrides à mi-chemin entre les rollers et le fameux skate électrique ont tout pour s’imposer. Inventées par deux leaders du marché de la ride électrique – Inmotion et Koowheel – ces patins fonctionnent comme deux entités indépendantes l’une de l’autre qui s’activent au gré des appuis de l’utilisateur. Selon le mouvement impulsé, on peut avancer, reculer et tourner.

Comment choisir son roller électrique ?

L’idée de vous mettre dans l’air du temps, en adoptant un nouveau mode de transport, vous a définitivement séduit, et vous souhaitez désormais circuler en roller électrique. Mais sur quels critères se baser quand on veut acheter des rollers électriques ?

Les hovershoes également appelé overshoes ou chaussures hover shoes sont finalement un mixte entre des hoverboards et des monoroues. Cet appareil, se présente sur la forme de deux skates équipés chacun d’un moteur. Les hovershoes fraichement sorties se présentent comme les précurseurs d’une nouvelle gamme dans la mobilité urbaine.

Les overshoes sont livrés sous forme de paire de chaussures dotés de roues motorisées de 3,5 pouces qui sert de patin.

Un engin très maniable

Entre la trottinette électrique qui a vu le jour il y a de cela 18 ans, les gyro roues ou encore le fameux et non moins futuriste Hoverboard de la saga « Retour vers le futur » qui a inspiré la création du skateboard électrique, ce moyen de déplacement urbain a, bien que relativement récent, déjà fait du chemin depuis le révolutionnaire Segway.

En 2015, l’on a ainsi assisté à l’arrivée en France des premiers rollers électriques, les Rocketskates qui ont quelque peu révolutionné le panorama de la circulation urbaine. Leur facilité d’utilisation a fait en sorte qu’ils ont rapidement séduit plus d’un : il suffit de les enfiler, de bien attacher la sangle de serrage, puis de presque laisser opérer la magie. En effet, après le peu de temps qu’il faut prendre pour les apprivoiser et trouver une bonne stabilité, il reste juste à se pencher en avant pour avancer ou en arrière pour ralentir, freiner, voire s’arrêter.

Comment ça marche ?

Afin d’actionner le moteur des Hovershoes, il est nécessaire de se chausser et positionner vos appuis afin de réaliser tout type de mouvements. En effet, vous pouvez avancer, reculer, tourner … cela grâce aux capteurs gyroscopiques sous vos pieds qui actionnent les roues motorisées.

Ce système se rapproche beaucoup à celui de l’hoverboard qui fonctionne par le même procédé gyroscopique. Vous pouvez utiliser les hovershoes pour vos déplacements professionnels et personnels, et cela de manière fun et pratique.

Bref, le principe s’avère à peu près le même que pour un Segway, étant entendu qu’à l’instar du célèbre gyropode, un roller électrique, c’est tout simplement un roller à moteur électrique.

A la base, un roller à propulsion électrique doit justement être équipé de quatre moteurs brushless (deux équipant chaque roller) de 50W chacun. Cette technologie, autrement qualifiée de « sans frottement », offre non seulement une plus longue durée de vie à votre matériel, mais permet également une pointe de vitesse plus élevée et une plus grande autonomie.

Sur ce point, votre roller électrique devra être équipé d’une batterie lithium ion. Et si à leurs débuts, les rollers électriques étaient dotés d’une plus ou moins grande autonomie de 45 minutes, ce qui correspond à une distance de 10km, vous pouvez actuellement retrouver des patins dont la capacité de la batterie tourne autour des 70 minutes, soit une distance couverte de 13km, voire les 90 minutes, équivalant à un trajet de 16km en continu. Ce, bien évidemment, à quelques variations près, liées notamment au poids de l’utilisateur.

 

 

Par la suite, vous devrez nécessairement recharger, pour un temps de charge complet de 2 heures ou 2 heures 30 pour certains modèles. Et c’est reparti pour un tour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.