La story des rocketskates Acton

Avec la démocratisation des plateformes de financement participatif, on voit régulièrement fleurir de nouveaux projets de véhicules électriques urbains. Si les trottinettes motorisées ont largement su prouver leur efficacité au quotidien, d’autres formats plus exotiques cherchent encore leur voie. C’est le cas du skateboard gyroscopique Onewheel ou des rollers électriques Acton R RocketSkates

Si l’idée peut paraître surprenante, elle trotte depuis plusieurs années dans la tête de Peter Treadway, le fondateur d’Acton. Le passionné n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà financé le projet spnKiX qui, malgré des caractéristiques techniques pertinentes, n’a pas su tenir ses promesses. Pour avoir testé le modèle, ils n’offre en effet pas la maniabilité et le confort escomptés !

Avec ses nouveaux rollers électriques « RocketSkates », l’américain s’est basé sur le fruit de ses travaux précédents : il s’agit de patins équipés de 2 roues latérales de 8 » que l’on enfile par-dessus des chaussures et qui se pilotent via une télécommande sans-fil. En revanche, 3 points essentiels ont été repensés pour faciliter la prise en mains, véritable talon d’Achille de la première version…

Acton a tout d’abord opté pour 2 moteurs-roue Brushless de 50 Watts au lieu d’un seul, ce qui simplifie les changements de trajectoires. De petites roulettes centrales ont ensuite été intégrées par défaut pour améliorer l’équilibre, notamment en démarrage. Enfin, des doubles amortisseurs sont apparus pour offrir un minimum de flexibilité à l’ensemble… et le rendre moins fatiguant à utiliser.

Même plus besoin de s’encombrer d’une paire de rollers supplémentaire, ceux-ci s’adaptent à toutes les chaussures ce qui vous offre un gain de place considérable. Au niveau de l’utilisation, c’est très simple, plus de télécommande dans les mains ce sont vos pieds qui font le travail en fonction de leurs positions, vers l’avant pour avancer, vers l’arrière pour freiner.

Malgré ces évolutions, Acton annonce avoir réduit le poids de ses rollers électriques, qui pèsent désormais 3 kilos chacun. Et cela indépendamment de l’autonomie, qui varie de 10 à 16 kilomètres selon le modèle (R6, R8 et R10)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.